extraction des dents de sagesse en hongrie

Extraction chirurgicale d’une dent de sagesse

Quelles sont les dents de sagesse? Pourquoi en avons-nous besoin? Pourquoi entendons nous surtout que de problèmes, lorsqu’il s’agit de ces dents?

Les dents de sagesse sont les dernières (huitième) molaires de chaque côté (cadran) des mâchoires. Elles sont les dernières dents à pousser, habituellement entre 18 et 25 ans. Autrefois, nous pensions qu’à l'âge de 18-25 ans, que l'homme atteignait un certain âge, et donc acquérait une certaine expérience de vie, de la sagesse. D'oú le nom apporté à ces derniè res du lot.

Mais malgré sa nomination, nous éprouvons souvent de l'effroi á son égard. Il est nullement question de sagesse.

Pourquoi donc? Nos dents de sagesse, qui sont en effet les dernières à pousser, causent souvent soucis et d'importantes douleurs. En réalité, elles ne sont que des organes rudimentaires dont l’homme moderne n’en a plus besoin. L’expérience de la plupart d'entre nous est trés négative.

Nos dents de sagesse nous sont devenues inutiles. Au cours des millénaires, notre bouche et notre mâchoire sont devenues plus petites, ces dents poussent donc plus difficilement. Idéalement, elles peuvent paraitre éphémeres, mais généralement, nous constatons que de plus en plus de patients éprouvent des douleurs désagréables et complications.

Les problèmes les plus fréquents avec les dents de sagesse



Au préalable, l'extraction de la dent de sagesse peut être désagréable (douleur, engourdissement, gonflement), mais les vrais problèmes surgissent quand la huitième dent ne peut pas être extraite et des répercussions se présentent.

À cause du manque d’espace et de la mauvaise position, nous pouvons avoir mal. La dent de sagesse peut comprimer un nerf, et une inflammation peut aussi se développer autour d’elle.

Les problèmes les plus fréquents qui peuvent vous arriver:
  • Formation d’une poche parodontale (regorgeant de bactéries) entre la dent et la gencive,
  • Infection grave et inflammation de la zone concernée,
  • Apparition du gonflement,
  • Douleur aigu,
  • Mauvaise haleine et trismus peuvent aussi accompagner les souffrances.

Si la dent de sagesse reste totalement coincée dans le maxillaire, un kyste peut se former autour de la dent, qui causera á son tour une forte inflammation et peut-être une perte osseuse de la zone concernée.

Dans un cas extrême, la douleur peut aussi s'irradier dans l’oreille et dans la gorge. En outre, si la dent ne sort pas bien, une carie peut se développer plus rapidement, parfois sous le tissu gingival.

Pourquoi faut-il se séparer des dents de sagesse problématiques?



Les dents de sagesse vont produire des symptômes indésirables, jusqu’à ce qu’elles ne soient pas extraites. C’est seulement ainsi qu’on peut mettre fin à l’inflammation, à la douleur et au risque de formation d'un kyste, ou prévoir et déterminer les complications possibles.

Les dents de sagesse qui ne sont pas obstrués peuvent être arracher relativement facilement, mais l’extraction des dents de sagesse détériorées nécessitent une intervention chirurgicale dentaire.

Si nous n’intervenons pas, la dent de sagesse peut se carier et peut entraîner des caries sur les dents voisines, ce qui peut avoir comme conséquence à long terme, la perte de d'autres dents aussi.
L’extraction de la dent de sagesse est souvent nécessaire à but préventif.

Comment se fait l'extraction chirurgicale d'une dent de sagesse?



C’est toujours un chirurgien-dentiste qui fait l’opération de l’extraction de la dent de sagesse, dans des conditions stériles, avec l’aide de l'anesthésie locale, avec les outils les plus modernes qui permettent de diminuer le temps de l’extraction et le délai de cicatrisation.

C’est l'état de cette fameuse dent 8 qui détermine le cours de l'intervention, c’est-à-dire, combien il est difficile de l’enlever. Il peut aussi arriver, dans un cas compliqué, qu’il faut découper la dent en plusieurs morceaux, c’est parfois le seul moyen de l'extraire.

L’extraction est entièrement indolore et, après l’ablation de la dent de sagesse, la fermeture de la gencive se fait à l’aide de fils résorbables. Le patient reçoit des antibiotiques et le chirurgien-dentiste lui transmet toutes les informations nécessaires.

Que faut-il faire après l’extraction de la dent de sagesse?



Après l’extraction, des antalgiques et des corticoïdes vous seront prescrits pour les douleurs. N’hésitez pas à les prendre si vous avez mal. Il faut aussi faire attention à éviter les infections possibles.

Les jours suivant l’opération ; il est bien sûr fréquent d’avoir du mal à ouvrir la bouche, votre joue peut être gonflée, vous pouvez avoir une légère fièvre, les lèvres et la langue engourdie, et vous sentirez peut-être un mal lancinant.

Pendant la semaine qui suit l’intervention, vous devez faire attention aux suivants:
  • Il est interdit de sucer la plaie,
  • Il est interdit de faire des bains de bouche,
  • Ne pas boire de café et de produits laitiers,
  • Mâchez doucement,
  • Exersez votre mâchoire, pour éviter le trismus.

Après l’intervention, posez régulièrement une poche de glace sur votre joue, afin de diminuer le gonflement, mais plus tard, protégez la zone du froid.

Extraction chirurgicale d’une dent de sagesse
CompletDent
Extraction chirurgicale d’une dent de sagesse
1139 Hungary
+361 €€€
Avez-vous aimé cet article? Recommandez cet article à vos connaissances
Imprimer l'article
Des questions? Écrivez-nous
Last update: 09. Március 2018